Dessiner au stylo bille : l'exemple de Natacha Wax, artiste parisienne

Dessiner au stylo bille ?

Comment notre stylo bille, que nous utilisons tous les jours, peut-il devenir un outil digne de grandes oeuvres d'art ?

En voici la démonstration avec Natacha Wax, une artiste qui développe cette technique de dessin depuis quelques années pour produire des oeuvres au bleu intense et à la symbolique tout droit issue des Nabis et de Van Gogh, son peintre de prédilection.

>>> Découvrir le travail de Natacha Wax sur son blog <<<

Elle nous montre les différentes étapes à suivre pour composer une Femme en méditation

1 La composition du tableau : choix des éléments, premiers croquis

 

  • Natacha choisit des fleurs symboliques :
  •  
    • "Le lis est une fleur qui rappelle l'occident, ma culture : elle symbolise la pureté, la blancheur, la virginité mais surtout la vertu et la sagesse".
  •  
    • "Le lotus est une fleur qui rappelle l'Orient, la culture dont je m'inspire : c'est la fleur emblématique de Bouddha".

 

  • L'artiste travaille plusieurs feuilles de croquis à partir de modèles (photographies, dessins et estampes anciennes)


  

2 Élaboration du croquis de la composition

Natacha choisit de se prendre elle-même en photo pour dessiner une femme en position du lotus.


Une fois le croquis achevé et satisfaisant, "les" couleurs sont ajoutées : le sens des hachures au stylo bille, leur densité, leur taille etc. sont autant de facteurs qui permettent d'obtenir plusieurs nuances, et ainsi de donner du volume au dessin.



"Dans l'emploi du stylo bille, comme dans l'aquarelle, il n'y a pas de "repentir"." On ne peut donc pas effacer.
"Imaginons donc que vous êtes presque à la fin d'un dessin et que vous vous rendez compte que ça ne va pas, vous n'avez pas d'autres choix que de recommencer tout à zéro, c'est à dire, mettre des heures de travail à la poubelle.
C'est dans ces moments là que vous comprenez tout l'intêret d'un travail préparatoire"

Parfois le croquis n'est pas satisfaisant. Il est donc conseillé de retravaillé les détails problématiques, ici, les mains.



Le dessin se fait d'abord sur du calque, qui se gomme mieux que l'on ne le pense habituellement. Cela permet de ne pas abîmer le papier


3 L'oeuvre

"Une fois le calque terminé, je reporte sur le papier". Natacha choisit du papier avec peu de grain mais très rigide : 223g.
Le travail au stylo bille peut commencer : des contours aux ombres.





Voici le résultat final :

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site