Siècle par siècle en image

800 - 1400 : Le Moyen-Âge

Accès au portail du Moyen-Âge sur Wikipedia

Le Moyen-Âge est une période d'environ 1 000 ans qui se résume difficilement en quelques lignes.

En art, les styles sont simples et laissent la part belle aux architectures grandioses du style roman puis du style gothique.

Les enluminures, les statues en bois peint, quelques tapisseries, et bien sûr le mobilier, en sont les seuls vestiges : très peu de fresques nous sont parvenues.

La Renaissance

La Renaissance correspond en fait moins à une période qu'au phénomène de renouveau qui s'est produit en Italie à partir du XVème siècle.

Après le Moyen-Âge, considéré comme une époque obscure en partie à cause de nombreuses et longues guerres, va naître, à Florence, une émulation* intellectuelle qui va s'élargir à toute l'Italie puis à l'Espagne, la France, pendant deux siècles.

Ce qui "renait" est un ensemble de pensées et de techniques de l'Antiquité greco-romaine, enfouies dans l'oubli lors des invasions barabes (au IIIème siècle). On retrouve alors différents textes sur l'architecture, les mathématiques et la géométrie ainsi que sur la philosophie. Les artistes-architectes-inventeurs (à cette époque, les artistes ont plusieurs casquettes) vont s'en emparer et les étudier.

La technique de la perspective "linéaire" apparait alors, permettant ainsi aux peintres de représenter des espaces très réalistes sur une surface plane (un mur, du bois...). Au niveau de la pensée, on parle alors d'humanisme : on considère tous les hommes comme faisant un tout, c'est-à-dire formant "l'humanité", on considère l'Homme comme un être possédant d'énormes capacités intellectuelles. Ainsi tous les savoirs, même religieux, doivent être accessibles (traduction de la Bible en langue vulgaire par Erasme en 1516).

 

Au Nord (Allemagne, Pays-Bas), l'émulation* intellectuelle est différente car elle n'est pas liée à un retour à l'Antiquité. Cependant, les peintres pousseront la technique de la peinture à l'huile à son maximum. De plus, les thèmes abordés se libèrent du carcan religieux : apparaissent les scènes de genre ou des thèmes philosophique sur la vie et la mort.

 

*Emulation : désir de se surpasser soi-même ou de surpasser les autres

Quelques artistes : Fra Angelico, Leonard de Vinci ; et le château de Chambord

Le XVIIIème siècle : le siècle des Lumières

Les Lumières sont ces grands penseurs, scientifiques ou inventeurs qui ont bouleversé le siècle pour mener jusqu'à la remise en cause des valeurs lors de la Révolution française. Sont alors à la mode les "salons", appartements de grandes figures parisiennes qui s'ouvrent à une multitudes de penseurs et où l'on parle de philosophie, des arts et des lettres.

Diderot, par exemple, dans ses écrits sur les Salons, se fait critique d'art, et met notamment au goût du jour un genre jusque là complètement relégué au second plan : la nature morte, et en particulier celles de Chardin.

Si la pensée se fait plus libre, les moeurs aussi... Fargonard est l'un des peintres qui a su le plus justement rendre ces plaisirs (on aime alors se cacher dans les jardins, y pique-niquer, ...) avant la révolution.

 

Le XVIIIème siècle est aussi le siècle de la frivolité et de la mode de la nature morte...

Le XIXème siècle : du classique aux révolutions industrielles en passant par le romantisme

Le début de 1800 c'est aussi le début de l'empire napoléonien, de ses conquêtes et défaites, de ses expéditions notamment au Moyen-Orient.

Les jeunes hommes de la haute bourgeoisie terminent leur éducation par ce que l'on appelle le "grand tour", un voyage d'au moins une année à l'étranger : Italie, Turquie, Egypte, sont les destinations les plus prisées. Le goût est alors à l'exotisme et en art, on parle d'orientalisme. Delacroix en est le peintre le plus connu, Ingres est aussi concerné.

Le romantisme apparait tout d'abord en Allemagne, sous la plume de Goethe, le pinceau de Friedrich, puis s'étend à la France, avec les grandes figures comme Victor Hugo. En peinture, ce mouvement se repère par des représentations d'hommes et femmes en position de contemplation, de nombreux paysages où se mêlent nature végétale et minérale. La nature est glorifiée.

La fin du XIXème siècle correspond avec les grandes révolutions industrielles, responsable de l'exode rural, la naissance de la photographie, l'émergence de la peinture "en tube", que l'on peut emporter en dehors de l'atelier, et ainsi peindre "sur le motif".

RORY GALLAGHER

1ER ALBUM DE RORY APRES LE SPLIT DE TASTE; A LA BASSE GERRY MCAVOY ET A LA BATTERIE WILGAR CAMPBELL.LIUVEVVDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDD

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site